Si elle ne semble pas être la plus alléchante des affiches du week-end, Amiens – Angers cache bien son jeu. Histoire, suspense et statistiques se mêlent pour nous concocter le véritable choc de cette 2ème journée de Ligue 1, à suivre ce samedi à partir de 20h00 sur l’appli Benchr.

1- Parce qu’il s’agit d’un match historique

Après 116 ans d’existence, l’Amiens Sporting Club va disputer le premier match de son histoire à domicile en Ligue 1. La fête risque donc d’être des plus belles en tribune comme sur le terrain. Les Picards se sont qui plus est montrés sous un visage prometteur face au PSG la semaine passée, malgré leur défaite (2-0).

2 – Parce que le stade de la Licorne est unique

À l’heure où règne une certaine standardisation des stades européens, la Licorne fait figure d’OVNI. Cernée par de grandes plaques de verre, l’enceinte peut accueillir un peu moins de 12 000 spectateurs, soit la plus faible capacité de l’élite. « La Licorne, c’est une véranda avec un mauvais terrain dessus », avait lancé Guy Roux en 2015 sur Europe 1. Peu importe l’écrin pourvu qu’on ait l’ambiance !

3 – Parce que la rencontre est indécise

En 19 matchs de championnat disputés à la Licorne, Amiens et Angers se partagent équitablement le gâteau. Les deux formations l’ont emporté à six reprises chacune, pour sept nuls. À noter tout de même que l’ASC reste sur trois matchs sans défaite à domicile contre le SCO.

Statistique Amiens - Angers

4 – Parce que le spectacle est garanti

Spectacle garanti et presque remboursé. Les 13 dernières rencontres jouées par Amiens à domicile ne se sont jamais soldées par un nul (huit victoires, cinq défaites). Mieux encore, les Picards ont inscrit au moins deux buts lors de sept de leurs dix derniers matchs à la Licorne, toutes compétitions confondues. Qui plus est Gaël Kakuta pourrait bien faire son retour en Ligue 1 ce samedi sous les couleurs de l’ASC. Le PSG s’est offert Neymar, Kakuta a choisi Amiens.

5 – Parce que Mathieu Bodmer

C’est l’un des vieux routiers de notre bonne vielle Ligue 1. À 34 ans, Mathieu Bodmer entame sa 15ème saison consécutive au sein de l’élite du football français. Passé par Lille, Paris, Lyon, Saint-Etienne, Nice ou encore Guingamp, le milieu défensif affiche 371 matches au compteur. À Amiens, Bodmer s’est lancé l’un des derniers défis de sa carrière de joueur. Ce n’est d’ailleurs pas par hasard qu’il dispose d’une place de choix au sein de notre équipe type des vieux briscards de Ligue 1.

RAISON BONUS :

Parce qu’on adore l’humour du Community Manager amiénois !

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom