Résultats décevants, équipe pas assez compétitive, « Champions Project » qui se fait attendre, rien ne semble aller à Marseille en ce début de saison. Problème épineux ou simple concours de circonstances, Benchr s’est penché sur la question.

Marseille, version champion

Le 29 Août 2016, l’Olympique de Marseille passe sous pavillon américain. L’homme d’affaires Frank McCourt rachète l’OM pour près de 50 M d’euros à Margarita Louis-Dreyfus. La vente du club porte un nom, le « Champions Project ». L’ambition de McCourt est claire, refaire de l’Olympique de Marseille la grande équipe qu’elle a été.

La première pierre du projet est posée avec le retour de Dimitri Payet dans la cité phocéenne l’hiver dernier. Le club olympien dépense 30 M d’euros pour s’attacher les services du Français, vendu moitié moins à West Ham un an et demi plus tôt.

Mais les espoirs s’envolent rapidement. Cette saison, une défaite sévère sur le terrain de Monaco, 6-1, rappelle tout le chemin qu’il reste à parcourir aux hommes de McCourt pour remporter un éventuel 10e championnat. Ajoutez à cela une défaite au Vélodrome face à Rennes 3-1 et vous avez tous les ingrédients d’une petite prise de tête sur le Vieux-Port.

Interrogé par nos soins, Malcolm, administrateur de la page Olympique de Marseille, ne veut pas encore parler de crise. Pour lui « étant donné que Marseille est à trois points du podium et premier de son groupe d’Europa League, il s’agit juste d’une alerte ».

Des Marseillais pas assez armés

Une alerte qui néanmoins pose d’autres questions. Pour 59 % des Benchrs, Marseille n’a pas le niveau pour jouer sur plusieurs tableaux cette saison. Un sentiment plus ou moins partagé par Malcolm pour qui « il est difficile de croire au Champions Project. Au vu des joueurs recrutés, Marseille n’est pas prêt pour être champion ».

Pourtant, au cours du mercato estival 60 M d’euros sont dépensés. Valère Germain, Konstantinos Mitroglou, Adil Rami, Luiz Gustavo, pour ne citer qu’eux, débarquent sous le soleil de Marseille. Cependant, Malcolm n’est pas convaincu par ce mercato qu’il juge « pas mal mais pas à la hauteur des ambitions ».

À ceux-la, s’ajoute tout de même Steve Mandanda. Après une pige d’un an à Crystal Palace, en Premier League, l’international est de retour à Marseille. Barré par Wayne Hennessey outre-Manche, il n’en reste pas moins un monument dans le coeur des fans marseillais. Pour Malcolm, « Mandanda est encore performant. C’est une très bonne nouvelle qu’El Phenomeno soit revenu ».

Un mercato contrasté donc, à l’image du début de saison de l’Olympique de Marseille. Après deux victoires à la suite en début de championnat, on pensait Marseille lancé. Cependant, les deux revers qui ont suivi ont soulevé quelques inquiétudes. Des inquiétudes plus ou moins balayées par la bonne forme des joueurs olympiens en Ligue Europa. Celle-ci combinée à la victoire face à Amiens dimanche dernier laisse à penser que Marseille surfe de nouveau sur la bonne dynamique.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom