Le derby de Rhônalpin entre l’ASSE et l’OL à une saveur bien particulière. Une rivalité régionale qui va parfois au delà du simple jeu. Cette passion enivrante, voir dévorante se propage en premier lieu dans les tribunes. C’est l’occasion de revenir sur les anecdotes les plus folles où les supporters ont su se surpasser.

Historique en tout point

Le 9 septembre 1980, le stade Gerland n’a pas volé son expression de « plein à craquer ». A cette date le stade de l’OL a dénombré pas moins de 55 000 supporters venus soutenir leur équipe. Seul problème la capacité totale du stade est de … 48 000 places. Sans soucis pour les lyonnais qui se sont installés où bon leur semblaient: toits des tribunes, pylônes des projecteurs, pendule du virage nord … Pas génial pour la sécurité mais génial pour le spectacle et surtout pour l’ambiance.

En terme d’ambiance les Lyonnais ont de l’humour. En effet, le 19 mars 1967, les supporters de l’OL ont eu une idée des plus audacieuse. A la suite d’une déclaration de Jean Snella, l’entraineur de l’époque de St-Etienne, disant : « À force de jouer la carotte, Lyon n’ira pas loin en coupe », les supporters ont décidé de vider les stocks des magasins de Lyon pour déverser pas moins de 25 kilos de carottes au moment de l’entrée des joueurs sur le terrain. Un geste fou qui restera dans les livres d’histoire.

Les supporters lyonnais ont bien compris ce que voulait dire « être le 12 homme ». C’est surtout Jean Pierre, illustre inconnu, qui un soir de Juillet 90 décréta que l’attaquant stéphanois ne marquerait pas si il le taclait. Chose qu’il fit, évitant un but à l’OL. Aussi insolite que dangereux, ce geste déclencha la phrase de R. Domenech, alors entraineur de Lyon : « Le tacle était régulier, il n’y a pas faute ! ».

Tifos à gogo

Si les supporters lyonnais savent jouer de l’humour, les supporters stéphanois ne sont pas en reste et notamment lors de ses dernières années. De sublimes tifo ont vu le jour, plus insolites les un que les autres. Celui très amusant et qui a marqué les esprits est ce fameux tifo « bowling ». Les supporters de l’ASSE se sont surpassés pour retranscrire un strike de la boule de Bowling stéphanoise venant percuter et défaire les quilles de l’OL, pour ensuite afficher un splendide STRIKE. Une logistique très poussée et remarquée.

On se souviendra aussi de cette fameuse reine maléfique inspiré de Blanche neige et les septs nains. Sans oublier le fameux Hulk maltraitant la marionnette guignol, symbole de la ville de Lyon, les jeux de mots avec les Verts qui viendront dévorer les lyonnais dans leur tombes ou encore la référence à Star Wars: « La résistance s’organise, les verts contre attaque ».

 

Autant d’anecdote, de moqueries et autres tensions qui contribuent ou ont contribué à rendre ce derby si particulier entre deux villes que seulement 60km séparent. Ce qui semble finalement rapprocher l’ASSE et l’OL, se sont leurs supporters fou amoureux de leur club, prêt à tout pour jouer au mieux ce fameux rôle de 12e homme.

Que le meilleur supporter gagne !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom