Équipe de France : quels latéraux ?

0

A quelques jours de son entrée dans la compétition, l’Équipe de France a toujours un doute concernant ses latéraux. Alors que Benjamin Mendy et Djibril Sidibé semblaient avoir assuré leur place, les matchs de préparation ont instauré une concurrence bénéfique quant aux performances de Benjamin Pavard et Lucas Hernandez et leurs apports respectifs.

Benjamin Mendy trop juste physiquement ?

Beaucoup de doutes subsistaient quant à la condition physique de l’arrière gauche de Manchester City, et il est vrai que son premier match face à l’Irlande a donné satisfaction et beaucoup d’espoir sur un véritable retour à son plus haut niveau. Mais face aux États-Unis, Mendy a paru emprunté tant défensivement que dans ses apports offensifs. Absent durant huit mois, il est clair que l’enchaînement des matchs en seulement quelques jours après cette longue période est très compliquée, d’autant plus qu’au fil de la compétition, l’adversité sera de plus en plus forte. Les matchs amicaux -face à des équipes abordables- ont été concluants, mais le deuxième doute au sujet de l’ancien monégasque et marseillais est la capacité à revenir au plus haut niveau dès les prochaines semaines, et après une blessure comme la sienne, l’incertitude demeure toujours, même si Didier Deschamps se veut confiant.

« S’il sera titulaire ? Dans l’absolu oui. Mais il a plus joué en dix jours que les huit derniers mois. Il faut qu’il monte en puissance lui aussi. C’est avec l’enchaînement des minutes qu’il va prendre plus de rythme ».

Lucas Hernandez a agréablement surpris lors de ces matchs de préparation. Dur sur l’homme, impliqué et très concentré, le défenseur de l’Atlético Madrid a marqué des points face à l’Italie. Beaucoup plus apte physiquement, il reste une très belle alternative en cas de mauvaise performance ou de baisse de régime de Benjamin Mendy.

Benjamin Pavard, Deutsche Qualität

Djibril Sidibé semblait intouchable avant le début de ce Mondial, mais les matchs de préparation sont passés par là. Et l’on constate que sa place de titulaire n’est même plus assurée après les superbes performances de l’arrière droit du VfB Stuttgart. Ces entrées en jeu face à l’Irlande et aux États-Unis, et surtout sa prestation durant toute la rencontre contre l’Italie, tant dans les faits que dans les intentions, ont impressionné. Plus solide sur ses appuis, plus impactant dans les duels physiques, Pavard a montré toutes les qualités qu’il possède et a prouvé qu’il prétendait aussi à une place de titulaire.

« Moi, je suis prêt. Je suis au service du collectif. J’ai fait une entrée, une passe décisive. C’est vrai, je suis content pour moi mais aussi pour l’équipe. Avec ça, on ne perd pas le match. Donc c’est bon pour la confiance. Moi, je mouille toujours le maillot. Je me donne toujours à fond. Je suis à disposition de l’équipe et du coach. S’il fait appel à moi, je répondrais présent ».

Son concurrent, Djibril Sidibé, revenait aussi de blessure peu avant le retour avec la sélection. Face aux États-Unis, il ne s’est pas montré rassurant défensivement, fautif sur le but américain, et n’a pas été très adroit lors de phases offensives. Reste à savoir si Didier Deschamps prendra le risque de faire pencher la balance du côté des remplaçants.

Rendez-vous dès jeudi et durant toute la compétition sur l’application Benchr pour évaluer et analyser tous les matchs, et tenter de remporter de nombreux cadeaux.

Yan Houdry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom