Dans le cadre du lancement de la nouvelle veste Pulse, adidas a accueilli quatre joueurs du Paris Saint-Germain dans sa boutique des Champs-Élysées. Au programme, discussions, photo-souvenir et petit jeu d’adresse avec une poignée d’invités. Benchr y était et vous raconte tout !

Des invités de marque

L’ambiance est au rendez-vous en ce 20 Septembre. Sur les Champs-Élysées, un attroupement fait déjà le pied de grue en face du store adidas. La raison ? Pour le lancement de sa nouvelle veste, certains joueurs du Paris-SG sont attendus. Et tandis qu’on nous met un bracelet doré autour du poignet, on accède finalement à l’intérieur de la boutique.

Les joueurs ne sont pas encore là mais quelques têtes bien connues par les amateurs du ballon rond sortent du lot. Le Street Style Society et ses membres attendent, eux aussi, l’arrivée des footballeurs parisiens avec impatience.

Le Street Style Society avant l’entrée des joueurs

Et soudain, c’est l’effervescence ! De l’extérieur, la foule amassée devant les portes, crie. On aperçoit les joueurs, veste Pulse sur les épaules. Ils sont quatre. Lucas Moura, Kevin Trapp, Presnel Kimpembe et Thomas Meunier. Tous se prêtent au jeu des photographies avant d’entrer dans le magasin.

La veste Pulse, véritable star de la matinée, portée par Thomas Meunier

Échanges avec les joueurs

Après avoir rassemblés joueurs et invités, des groupes sont créés. Ceux avec un bracelet doré sont dans le groupe de Kevin Trapp. Nous sommes donc une dizaine à suivre le portier parisien vers le premier atelier de la matinée. On peut  dès lors poser quelques questions au gardien allemand, qui répond dans un très bon français. C’est ainsi qu’on apprend qu’en moyenne, il « court jusqu’à six kilomètres par match et passe plusieurs heures par jour en salle de musculation ».

Kevin Trapp répond à des fans

Cependant l’horloge tourne et les activités s’enchaînent. À présent un par un, les membres du groupe font face à Kevin Trapp, au milieux d’eux une étrange machine. Chacun place sa main au dessus d’un capteur et il faut… trouver son souffle. Ce « simulateur » est censé reproduire le rythme cardiaque avant un effort. Les mouvements des mains ont donc une influence. Et à ce petit jeu, c’est Lucas Moura qui se révèle être très talentueux…

Dernière attraction de la matinée, la photo-souvenir ! Chaque joueur se plie à la dernière séance photo. Un à un les membres du groupe se présentent devant leur « joueur-référent ». L’occasion d’échanger rapidement quelques mots. En ce qui nous concerne nous avons pu glisser à Kevin Trapp deux, trois mots dans un allemand approximatif. Ce qui l’a surpris et après un rapide échange, le français a refait surface. Notre niveau n’a jamais été brillant…

Un bilan très positif de cette journée de lancement donc. On regrette tout de même l’impossibilité de poser des questions plus personnelles, notamment sur l’ambiance actuelle au sein du vestiaire du PSG. Adidas n’était pas trop d’accord…

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom