Pour ce match de fermeture de la 13e journée de Ligue 1 Conforama, les girondins recevaient l’OM dans un stade plein qui a fait le pari d’animer cette rencontre de la plus belle des manières malgré deux équipes de football pas toujours très inspirées.

Belle ambiance à Bordeaux !

Depuis 40 ans l’OM espère une victoire en terres bordelaises. Malheureusement c’est raté ! Il faudra attendre la saison prochaine pour voir ce triste record tomber. Ce qui n’est pas triste du tout c’est la magnifique ambiance qui n’a cessée d’enflammer les tribunes pour encourager les joueurs bordelais. Bien rentrés dans le match, contrairement aux Marseillais, les joueurs de J. Gourvennec ont vite récompensés leur public. Sur une passe axiale non appuyée de Z. Anguissa, N. De Preville anticipe et vole parfaitement le ballon à M. Sanson et d’une super frappe enroulée ouvre le score face à une défense trop étirée et nonchalante à l’image de Rolando spectateur sur le but. Encore un but encaissé en clair un dimanche soir pour l’OM.

En tribune, les suporters bordelais ont fait le show, et quel show ! Tifos, animations, lâcher de ballons… à aucun moment du match les tribunes n’ont eu le temps de se reposer, et ce pour notre plus grand plaisir. Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas assisté à un spectacle aussi agréable et à un public avec autant de volonté pour réchauffer une rencontre parfois sans saveur.

Marseille à l’arrache.

Rien de très savoureux à se mettre sous la dent dans cette partie si ce n’est le magnifique but de N. De Preville en début de match. Beaucoup d’imprécisions dans les transitions et la qualité technique. Des joueurs parfois absents ou trop discrets à l’image de D. Payet ou Malcom. Peu inspirées, les deux équipes ont eu du mal à proposer un spectacle de qualité. Cependant, quelques joueurs ont réussis à tirer leur épingle du jeu. A l’image de Y. Sankhare efficace dans la projection. Sentinelle au milieux de terrain et rampe de lancement, Otavio a fait un match solide dans le cœur du jeu bordelais, tout comme F. Kamano qui a essayé de dynamiter son couloir en percutions sans toujours y parvenir.

Coté OM, seul M. Sanson et J. Amavi ont réussi à prendre le dessus sur leurs adversaires directs et apporter un plus à une équipe olympienne trop absente et inconstante. M. Sanson, libérateur pour arracher un match nul (pas forcement mérité au vu de la rencontre) a su apporter sa qualité technique dans cette équipe marseillaise pas toujours très juste. J. Amavi a quant à lui complètement fermé Malcom laissant parfois place à quelque « trash-talking » de la part des deux protagonistes. Un beau duel dont le néo-marseillais sort vainqueur. A noter la très bonne rentré de A. Mendy devant et utilisé comme point d’appuitrès utile pour conserver et préparer les actions offensives de l’équipe bordelaise.

Au coup de sifflet final, cette rencontre laisse une saveur assez fade. Manquant de créativité, cette rencontre a été embellie par un superbe public dans cette magnifique enceinte qu’est le stade Matmut-Atlantic de Bordeaux.

crédit photo: Girondins4ever

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom