Le combat slave

0

C’est une affiche assez originale pour un quart de finale de Coupe du Monde qui nous attend ce samedi soir. Entre une Russie poussée par tout un peuple capable de renverser n’importe quelle équipe et une Croatie impressionnante depuis le début du tournoi, la rencontre s’annonce palpitante.

Une Russie imprévisible

Au vu des performances d’avant Coupe du Monde, les prestations russes laissaient présager une catastrophe dans son Mondial. Mais depuis le carton face à l’Arabie Saoudite en match d’ouverture, la Russie impressionne de par sa motivation et sa capacité d’alterner entre les phases défensives et offensives. Face à l’Espagne, la Russie devrait renouveler ce système très défensif pour bloquer les espaces à Ante Rebic et Ivan Perisic. Dans une défense à trois, Mario Mandzukic devrait être muselé par l’axe russe comme Diego Costa le fut dimanche dernier. Offensivement, la Russie pourra compter sur des contres qui peuvent s’avérer redoutables, emmenés par Golovin, Cheryshev et Dzyuba.

Une Croatie en puissance

La Croatie est certainement l’équipe la plus plaisante de ce Mondial de par la fluidité dans son jeu, et notamment face à l’Argentine. Avec un collectif bien huilée, la Croatie semble avoir un boulevard pour disputer peut-être sa première finale de Coupe du Monde.  Elle a tout de même été mise en grande difficulté face à des Danois déterminés, après un sans-faute en phase de poule qui laissait présager une belle suite dans la compétition. Mais entre cette confrontation hargneuse et la performance russe, la Croatie risque bien d’avoir de nouveau du mal tant dans le jeu que dans le résultat.

Si cette affiche fait certes moins rêver que les autres, elle a tout de même sa part de suspense entre un pays hôte qui a déjà conquis son peuple, et une génération croate exceptionnelle qui n’a jamais été aussi proche du rêve ultime.

Yan Houdry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom