L’Uruguay, le pire adversaire !

0

Après avoir joué avec nos cœurs et malgré tout, une superbe performance face à l’Argentine, les Bleus s’attaquent ce vendredi à un adversaire bien plus compliqué que l’Albicéleste. Si l’émotion après la qualification pousse déjà certains à penser à une potentielle finale de Coupe du Monde, il faudra tout d’abord éliminer l’équipe la plus solide depuis le début du Mondial : l’Uruguay. Présentation d’une équipe qui possède tous les critères que l’Équipe de France a horreur d’affronter.

Un adversaire redoutable

L’Uruguay n’est certainement pas l’équipe la plus glamour ni la plus offensive qu’il soit dans cette Coupe du Monde, mais elle possède bien d’autres atouts qui sont solides et efficaces. Si l’on devait trouver une comparaison, il est clair que cette équipe est la copie conforme de l’Atlético de Madrid : une équipe extrêmement solide défensivement, avec un mental d’acier, et qui compte sur les contres attaques pour remporter ses rencontres. Certes ses adversaires en phase de poule n’étaient pas à leur hauteur, mais avec un seul but encaissé en quatre rencontres, l’Uruguay compte sur une défense en béton. La forteresse de la Céleste est bien gardée par la paire Godin-Gimenez qui est véritablement imperméable. En jouant bas, l’équipe uruguayenne laisse quasiment aucun espace à ses adversaires, ce qui la rend très difficile à jouer. C’est une équipe qui procède par contres et qui est méticuleuse sur son plan de jeu. Sa force de frappe offensive sera néanmoins atténuée par l’absence probable d’Edinson Cavani, sorti sur blessure face au Portugal. Luis Suarez sera bel et bien là, la charnière Varane-Umtiti devra donc le museler pour donner un maximum de chances aux Bleus d’arracher la qualification pour les demi-finales.

Une Équipe de France face au mur

En plus d’une rude adversité, les Bleus se retrouvent face à un style d’équipe qu’elle n’affectionne pas du tout. Bloc bas, resserré, et une hargne sud-américaine qui nous a mis en difficulté contre le Pérou, voilà ce qui met à mal l’effectif français. Face à l’Argentine, les Bleus ont pu profiter des espaces laissés par la défense argentine comme expliqué ici avant le match. Mais c’est une toute autre organisation à laquelle les tricolores devront faire face. Conquérir le domaine aérien sera mission impossible tant l’axe uruguayen est supérieur dans cet exercice. Il faudra donc miser sur la rapidité d’exécution dans les passes courtes,  privilégier le redoublement de passes pour déstabiliser petit à petit la défense de la Céleste. Pour ce faire, un trio Mbappé-Griezmann-Fekir serait avantageux dans ce registre. Olivier Giroud pourrait tout de même être aligné pour peser sur la défense et tenter de dévier quelques ballons pour le numéro 7 français.

Qu’on se le dise, ce match sera certainement le plus dur du parcours des Bleus dans ce Mondial, avec une opposition pour qui les principales qualités collent parfaitement aux plus grosses difficultés françaises. ALLEZ LES BLEUS !

Yan Houdry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom