Après avoir élu les meilleurs joueurs sélectionnés pour les Trophées UNFP, vous avez été nombreux à renouveler votre intérêt et ainsi voter pour les meilleurs joueurs de votre équipe sur la saison 2016-2017 !

BORDEAUX À LA CONQUÊTE DE L’EUROPE

Pour des soucis de neutralité nous avons décidé de traiter les clubs de L1 par ordre alphabétique. Commençons donc par le SCO d’Angers qui a réalisé une de ses plus belles années dans l’élite français, avec en apogée une finale de Coupe de France au Stade de France. Ce sont C. N’Doye et N. Pépé qui se partagent la première place avec 38% des votes. Grand acteur de la bonne saison angevine l’année dernière, le milieu de terrain et capitaine Sénégalais est devenu le chouchou du stade Raymond-Kopa. Au SC Bastia, malgré une saison ponctuée d’événements peu glorieux, quelques joueurs se sont montrés efficaces à l’image de A. Saint-Maximin. L’attaquant de 20 ans, sous contrat avec l’AS Monaco, auteur de nombreuses bonnes prestations s’est fait remarqué par de nombreux clubs et risque d’attiser les convoitises cet été. Il partage la première place avec JL. Leca : 33%. À Bordeaux les hommes de Jocelyn Gourvennec ont quant à eux réussi leur saison en s’octroyant une place pour les joutes européennes. De nombreux jeunes pousses se sont mis en évidence à l’image de G. Laborde ou V. Vada. Dans la même lignée, l’international -20 ans brésilien Malcom a su mettre tout le monde d’accord en inscrivant 9 buts et délivrant 6 passes décisives. Il est désigné comme meilleur joueur bordelais avec 61% des votes.

UNE SAISON MITIGÉE POUR L’OL

Dans le bas de tableau, les Caennais ont choisi I. Santini comme joueur de l’année avec 47% des votes tandis que Dijon a mis à l’honneur son gardien de but B. Reynet (55 % des votes). Les Guingampais, remarquables 10ème au classement ont su démontrer qu’avec travail et passion, des objectifs qui paraissent extrêmement compliqués peuvent être atteints. Sans surprise, J. Briand, capitaine et buteur à 13 reprises est élu Guingampais de l’année avec 58% des votes. Enchaînant bonnes et mauvaises performances, les Lillois auront un tout autre visage l’année prochaine avec l’arrivée de Bielsa. Véritable moteur offensif du LOSC avec 14 buts, N. De Preville récolte 71% des voix et se place à la première place. Le FC Lorient aura lui aussi vécu une saison en dents de scie, de la dernière place à la 15ème pour terminer barragiste. Le meilleur Merlu de la saison est S. Marveaux avec 44% des votes. Assuré de disputer la prochaine Ligue Europa l’année prochaine, l’Olympique Lyonnais a tout de même connu une saison mitigée ne répondant pas aux attentes fixées en début d’exercice: jouer la Ligue des Champions. Deuxième meilleur buteur de Ligue 1, Alexandre Lacazette est élu sans grande surprise Lyonnais de l’année avec 44% des voix, suivi de près par C. Tolisso (31%).

Bien mal embarqué en début de saison, l’OM de Rudy Garcia a su redresser la barre pour accrocher une 5e place. F. Thauvin (66%) et B. Gomis (23%) sont les hommes forts de cette deuxième partie de championnat.

HISTORIQUE POUR L’AS MONACO ET L’OGC NICE

Maintenus en Ligue 1, les joueurs du FC Metz ont souffert toute la saison mais ont réussi à faire ce que d’autres équipes avec plus de moyens peinent à faire. Inscrivant 6 buts en 11 matchs, C. Diabaté est élu Messin de l’année (43%). 17 ans que l’AS Monaco attendait ça… Une année flamboyante pour cette équipe qui a illuminé la saison par son jeu d’attaque, et qui plus est, est devenu une des plus prolifiques de France de tout les temps (107 buts). La pépite K. Mbappé (57%) et son compère, le maestro B. Silva (30%) n’y sont pas du tout étranger.

Loin de ses objectifs, le MHSC a réussi à se maintenir malgré une fin de saison catastrophique (4 défaites en 5 matchs). Avec 11 buts et 9 passes décisives en Ligue 1, R. Boudebouz a largement contribué au maintien de son club et se positionne donc naturellement comme Montpelliérain de l’année avec 77% des votes. Relégué en Ligue 2, l’AS Nancy Lorraine aura aussi connu une année très compliquée. 3 passe décisives et 3 buts, Faitout Maouassa a fait forte impression pour sa première saison en pro à seulement 18 ans. Il est élu Nancéien de l’année avec 38 %. Du côté du FC Nantes, l’arrivée de Sergio Conceiçao a donnée un nouvel élan, affichant un bilan exceptionnel en seconde partie de championnat. E. Sala et G. Gillet se partage la première place (33 %). Pour l’OGC Nice saison historique, qui après avoir disputé l’Europa League cette saison, aura la possibilité de jouer la prestigieuse Ligue des Champions. Un changement de planète pour ce Gym rendu possible par les prestations exceptionnelles des joueurs de Lucien Favre. Indispensable à l’effectif niçois, J. Seri l’est également aux yeux des supporters (55%).

DÉSILLUSION PARISIENNE

Le Stade Rennais laisse un goût d’inachevé après cette saison remplie d’espoirs, de promesses, et trop de contre-performances… Auteur d’une saison pleine, B. Costil est le Rennais de l’année avec 56% des votes. Dans la même situation, et qui plus est, se séparant de son entraineur, l’AS Saint-Etienne ne goutera pas à la Ligue Europa l’année prochaine. L. Perrin (46%) suivi de S. Ruffier (29%) sont les principaux artisans du jeu stéphanois. L’année passée P. Dupraz avait réussi à maintenir de justesse le Toulouse FC. Cette année le club se situe à une timide 13ème place et les supporters ont choisi le jeune et talentueux gardien A. Lafont comme toulousain de l’année (56%). Enfin, quadruple tenant du titre en championnat, le PSG a perdu sa suprématie au détriment d’une fantastique équipe de Monaco. La communauté Benchr a votée E. Cavani meilleur parisien de l’année avec 78%. Vainqueur du Trophée UNFP joueur de l’année et auteur de 51 buts en 50 matchs toute compétitions confondues, l’Uruguayen a tout simplement réalisé la meilleure saison de sa carrière !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom