Alors qu’autour du PSG les polémiques ne cessent d’enfler, les Parisiens vont devoir assurer ce samedi face aux Lillois. Des Lillois qui semblent être sur une bonne phase après leur rupture douloureuse et soudaine avec Marcelo Bielsa. 

Un match pour rassurer

Il faut remonter au 27 avril 1996 pour voir Lille s’imposer sur la pelouse du Parc des Princes 0-1 grâce notamment à un but de Collot à la 87è minute. Le Paris Saint-Germain reste invaincu lors de ses 18 dernières réceptions du LOSC en Ligue 1 (10 victoires, 8 nuls). Les Parisiens devront se montrer plus convaincants et bien plus efficaces que lors de leur deux dernières rencontres. Après leur défaite face à Strasbourg (2-1) en Ligue 1 puis mardi soir, face au Bayern Munich (3-1) en Ligue des Champions, le PSG a montré quelques failles surtout face au but. En manque de réussite, le club de la capitale doit garder son avance considérable de 9 points lors de cette 17ème journée de championnat et devenir accessoirement champion d’automne, un titre anecdotique certes, mais rassurant pour la suite.

A contrario, côté Lillois les dernières rencontres semblent rassurantes. Avec deux victoires consécutives face à Lyon (1-2) puis face à Toulouse (1-0), les Dogues sont sur une bonne voie. Malgré ces bons résultats, le staff intérimaire du LOSC composé de Joao Sacramento, Fernando Da Cruz, Benoît Delaval et Franck Mantaux devra tout de même céder sa place après la trêve.

La formation parisienne à l’honneur dans les cages

Ce match aura une saveur différente pour Mike Maignan, formé au Paris Saint-Germain, face à Alphonse Aréola lui aussi formé au club. Numéro 1 affirmé cette saison par Marcelo Bielsa dès le début de saison, le gardien des Dogues se montre solide et compétent. Dans l’ombre de Trapp, Sirigu, Douchez au PSG puis de Vincent Enyama à Lille, Mike Maignan âgé de seulement 22 ans, fait parti des éléments forts de cette équipe Lilloise pourtant en difficulté en ce début de saison. Il l’a d’ailleurs de nouveau prouvé samedi dernier après avoir arrêté un penalty d’Andy Delort qui permet à son équipe de l’emporter 1-0 sur sa pelouse. Un arrêt sur penalty qu’il avait aussi réussi face à Nabil Fekir trois jours plus tôt au Groupama Stadium, permettant à son équipe de l’emporter 2-1 en déplacement. Deux victoires consécutives rassurantes malgré la place des Lillois au classement. Toujours très discret, Mike Maignan ne cesse de faire grimper sa côte de popularité auprès des supporters.

Le groupe parisien devra composer sans Layvin Kurzawa et Thiago Silva, tout deux blessés, ainsi que Thiago Motta encore en convalescence et Neymar suspendu. A noter qu’un hommage à Johnny Hallyday sera rendu ce samedi avec trois morceaux live de son concert au Parc des Princes en 1993. Ainsi, pendant l’échauffement «Mon p’tit loup» retentira, puis lors de l’entrée des joueurs des deux formations résonnera «Je suis né dans la rue». Et enfin, si but il y a, le classique «Allumer le feu» fera trembler le Parc des Princes. (Pour le dernier morceau, il s’agit là d’un live datant de 2003)

Le groupe parisien (18 joueurs) :

Areola, Trapp – Kimpembe, Marquinhos, Meunier, Alves, Berchiche, Nsoki – Draxler, Lo Celso, Lucas, Nkunku, Pastore, Rabiot, Verratti – Cavani, Mbappé, Di Maria

Le groupe lillois (20 joueurs) :

Maignan, Koffi, Jakubech – Malcuit, Alonso, Soumaoro, Lé, Dabila, Mendyl – Amadou, Thiago Maia, Thiago Mendes, Bissouma, Benzia, Bahlouli, Soumaré – Ponce, Pépé, Araujo, El Ghazi.

Nassima Driouach

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom