Champions du Monde : 20 ans après !

0

La nuit fut courte pour les Français. Au réveil, le rêve n’en était pas un, c’était bien vrai. 20 ans après, l’Équipe de France remporte la deuxième Coupe du Monde de son histoire après sa victoire 4-2 face à des Croates qui ont gagné le cœur des fans de football. Retour sur une nouvelle page de l’histoire qu’ont écrit nos Bleus hier soir.

Une finale au réalisme

Il est clair que seule la victoire compte dans une finale et que la manière importe peu -ou pas du tout-, mais les Bleus ont fortement souffert face à des Croates qui ont su se surpasser pour dominer des Français assez peu créatifs dans le jeu. Alors que les tricolores étaient asphyxiés depuis le coup d’envoi, c’est sur un coup-franc indirect dévié par Mario Mandzukic à la 18e minute de jeu alors que les Bleus n’avaient pas encore tiré une seule fois de la rencontre que la rencontre débute réellement. Mais ce but n’a pas assommé les Vatreni qui ont égalisé 10 minutes après l’ouverture du score tricolore. Les débats restent dominés par les Croates qui nous ont été supérieurs techniquement et dans l’impact physique, là où les Bleus devaient pourtant être supérieurs. Antoine Griezmann transforme un pénalty sur une main croate, et les Bleus mènent à la pause. Si l’on imaginait les Croates flancher physiquement en seconde période, la réalité en a été toute autre. Les Bleus sont plus que bousculés, et l’égalisation croate se sent venir. Mais comme à son habitude dans ce Mondial, c’est lors des temps faibles que les Bleus marquent coup sur coup à la 59e par Paul Pogba et 65e par Kylian Mbappé, et les Bleus mènent 4-1. Les supporters se disent le temps d’un instant que la deuxième étoile arrive en courant sur notre maillot quand le doute resurgit 4 minutes plus tard par la faute d’Hugo Lloris et une énorme boulette. Les 20 dernières minutes sont gérées par les français et le coup de sifflet finale délivre 67 millions de supporters.

Un groupe en or

Les Bleus ne sont certainement pas les plus beaux vainqueurs de Coupe du Monde de l’histoire de par le jeu proposé, et la Croatie a été bien plus plaisante à voir jouer que nos Bleus, mais Didier Deschamps l’a toujours proclamé haut et fort : il veut un groupe, et la gagner par sa force. Depuis le premier rassemblement, les joueurs se sont tout de suite bien entendus et l’on a senti que ce que voulait créer le sélectionneur était bel et bien formé. Sur le terrain, la phase de poule ne laissait en aucun cas présager une victoire finale. Le déclic a été la victoire contre l’Argentine où l’on a senti une équipe qui a réellement pris connaissance de ses qualités. Entre un Lucas Hernandez avec des jambes de feu, un milieu Pogba-Kanté agressif et doux à la fois, et un Mbappé qui a choqué le monde entier, les Bleus sont montés en puissance. De ce match s’est décuplée une confiance, une solidité défensive et un sang-froid offensif qui nous rendaient quasiment impossible à arrêter. Mis à part Aréola et Rami, tous les joueurs ont foulé une pelouse de cette Coupe du Monde 2018, ce qui a aussi fait la force de cette équipe : unie et solidaire, surtout dans la douleur.

Un avenir radieux

Bien sûr que nous allons continuer de fêter cette deuxième étoile et que nous allons savourer ce titre pendant des mois encore, mais nous pouvons déjà penser à l’avenir. Mbappé aura 23 ans, Dembélé 25, Pavard et Hernandez 26, Fékir et Umtiti 28, Pogba et Varane 29, Kanté et Griezmann 31. Autrement dit, plus de la moitié des joueurs présents en 2018 devraient de nouveau l’être dans 4 ans au Qatar, de quoi avoir des nuits paisibles.

Merci les Bleus ! ⭐⭐🇫🇷

Yan Houdry

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom