ASM – OM : un premier choc rocambolesque

0

Pour l’affiche de la 4ème journée de Ligue 1, l’AS Monaco et l’OM s’affrontaient au Stade Louis II, ce dimanche, pour ce qui devait être le premier choc de ce nouvel exercice du Championnat de France. Avec un Monaco remanié à la suite d’un mercato riche en transferts, l’OM a eu du mal mais a finalement réussi à s’imposer dans les dernières minutes de ce match.

Monaco trop faible, Marseille avec difficulté

Monaco, qui restait sur 6 matchs sans défaite à domicile face à l’OM, recevait l’OM avec ses nouvelles recrues pour débuter ce match avec un Y. Ait-Bennasser (de retour de prêt de Caen) en sentinelle dans un milieu à 3 avec l’ex strabourgeois J-E. Aholou et le Belge Y. Tielemans en soutien de R.Falcao. De son côté Rudi Garcia faisait confiance à K. Mitroglou en pointe épaulé par B. Sarr et L. Ocampos, laissant F. Thauvin sur le banc, tout en titularisant au milieu de terrain sa nouvelle recrue phare l’international hollandais K. Strootman. Une première mi-temps légèrement dominé par les Marseillais, avec quelques occasions, qui se concrétisait par une tête rageuse de K. Mitroglou (45ème) à la suite d’un centre parfait de D. Payet. Monaco de son côté était à la peine à la fois dans la construction, dans les transitions mais aussi défensivement avec un Jemerson aux abois sur de nombreuses offensives phocéennes.

Une double erreur de Rami et un match relancé

Au retour des vestiaires, les intentions monégasques était tout autres : bloc plus haut, transitions plus rapides et une équipe plus offensive que ce qu’elle avait montré en première période. C’est suite à une énorme boulette du néo champion du Monde A. Rami que Monaco parvint à revenir dans le match par l’intermédiaire de Y. Tielemans qui, d’une lourde frappe (48ème), ramenait les équipes à égalité. Seulement 5 minutes plus tard, le colombien et capitaine de l’AS Monaco, R. Falcao donnait l’avantage aux siens suite à une deuxième erreur défensive de A. Rami qui remettait un ballon dans les pieds de l’attaquant monégasque, qui d’un tacle ravageur, catapultait le ballon au fond des filets (53ème) pour son 5ème but face à l’OM en championnat (victime préférée du Tigre colombien).

Une Thauvin dépendance ?

C’est alors que Rudi Garcia décida de faire entrer F. Thauvin en lieu et place de B. Sarr. Il ne faudra que 12 minutes au marseillais pour inscrire, sur une merveille de passe de H. Sakai, son 17ème but championnat en 2018 (seul Messi et Ronaldo font mieux dans les 5 grands championnats européens). L’OM semblait alors avoir pris l’ascendant sur un Monaco sans réelles idées offensives. F. Thauvin, encore lui, va se muer héros marseillais en déposant un corner sur la tête de l’ancien Monégasque V. Germain crucifiant son ancienne équipe au bout du temps réglementaire. Il est clair que l’entrée en jeu du champion du monde marseillais a changé la physionomie du match permettant à l’OM d’enfin remporter un match face à un “gros” du championnat après plus de 3 ans de disette. F. Thauvin homme du match ? C’est en tout cas lui qui truste la 1ère place du Top 3 Benchr, alors qu’il n’était même pas titulaire !

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom