Christopher Martins Pereira : révélation de l’Estac

0
Christopher Martins Pereira avec estac
Christopher Martins Pereira, avec Troyes.

Prêté par Lyon à Troyes, Christopher Martins Pereira (21 ans) est devenu un titulaire indiscutable de l’équipe entraînée par Rui Almeida. Aussi à l’aise en charnière centrale qu’au milieu de terrain, l’international luxembourgeois gravit les échelons et rêve de se qualifier pour l’Euro avec les Roud Léiwen.

 

Ses débuts 

  • Pourquoi avoir choisi le foot ?

C’est le foot qui est venu à moi. Vers l’âge de 6-7 ans, j’allais voir mon grand cousin jouer le soir. Un jour, son coach m’a proposé de m’entraîner avec lui et je n’ai plus lâché le foot depuis. Plus jeune, au Luxembourg, je suivais beaucoup la Bundesliga et surtout le Bayern Munich. Mais mon joueur préféré était Samuel Eto’o.

  • Tu as joué un an pour les U13 de Metz avant de retourner au Luxembourg. Comment s’est passée cette première expérience en France ?

Metz est à côté du Luxembourg donc ce n’était pas si dur que ça, je rentrais tous les week-end chez mes parents. Mais j’étais jeune, trop peut-être et le club ne m’a pas gardé à cause de mes soucis de comportement.

  • Dès l’âge de 16 ans, tu joues 8 matchs avec l’équipe première du Racing Football Club Luxembourg. Quel souvenir en gardes-tu ?

Durant cette période, je savais que j’allais signer à Lyon. J’ai profité du moment et fait de bons matchs, même lorsque je jouais latéral gauche ! Je n’avais que 16 ans mais je n’ai pas senti de différence de traitement par rapport aux autres joueurs.

 

Une précocité folle en sélection 

  • A 17 ans, alors que tu n’avais jamais joué de match professionnel, tu honores ta première sélection avec le Luxembourg. Te souviens-tu de ce match ?

C’était contre la Biélorussie (1-1), j’étais titulaire comme milieu droit. Même si c’était un match tendu (qualifs pour l’Euro 2016), je n’étais pas vraiment stressé et j’ai fait un match correct.

  • Tu as joué 2 matchs contre la France : en mars 2017 tu es titulaire en défense centrale (défaite 3-1) et en septembre 2017 tu joues au milieu (0-0). Quel a été ton meilleur match et quel poste te convient davantage ?

J’ai été meilleur lors du 2ème match (0-0). J’avais été très propre balle au pied, même si le fait que l’on ne perde pas a sûrement boosté ma performance. Je suis rapide et j’aime me projeter vers l’avant. Au milieu, je peux donc davantage percer les lignes et être décisif.

  • Durant ces 2 matchs, quel Français t’a le plus impressionné ?

Lors du 1er match, Ousmane Dembélé. C’était incroyable, j’avais l’impression qu’il pouvait dribbler toute l’équipe ! Au 2ème, N’Golo Kanté m’a surpris dans les duels tout comme Kylian Mbappé : il voyait tout vite et courait très vite…

  • Le Luxembourg est premier de son groupe de Ligue des Nations. Que penses-tu de cette nouvelle compétition ?

Pour des petits pays comme nous, la Ligue des nations est une merveille. Elle peut nous permettre de nous qualifier pour l’Euro, donc on la prend avec beaucoup de positif. La finalité reste l’Euro, il faut qu’on reste premier et on a pour cela une finale à jouer contre la Biélorussie (jeudi, 20h45).

  • Pourquoi le Luxembourg est-il si performant en ce moment ?

Il y a un très bon coach (Luc Holtz) qui sait ce qu’il veut et sait faire passer ses messages. Ce sont aussi des jeunes joueurs qui intègrent un groupe qui se connaît et vit ensemble depuis un bon moment. Je pense aussi qu’il y a plus de qualités individuelles qu’avant.

 

Choyé par l’Olympique lyonnais

  • Peux-tu retracer ton parcours lyonnais depuis ton arrivée en 2013 ?

J’étais très excité à l’idée de pouvoir représenter l’Olympique lyonnais, une très grande équipe européenne. Je savais surtout qu’ils formaient de très bons jeunes ! Je suis arrivé en U17, une année où j’ai joué à peu près tous les matchs et on a fini champion de France. Ensuite, ce fut plus difficile parce que je jouais à la fois en CFA, en U19 et en Youth League.

  • Quels joueurs lyonnais t’ont marqué ?

J’ai été impressionné par Yoann Gourcuff, il est très technique ! Avant les entraînements et pendant les jours off, il travaillait sa technique sur un petit terrain synthétique. J’aimais bien aussi Maxime Gonalons, son jeu propre et sa capacité à récupérer les ballons.

  • Es-tu déçu de ne pas avoir encore intégré le groupe professionnel à Lyon ?

Non, ça me permet de jouer, de grandir en tant que joueur et en tant qu’homme. Je sais que j’aurais pu faire quelques matchs avec Lyon cette saison, mais je n’aurais pas vraiment progressé.

Des galons en Ligue 2

  • En 2017, tu es prêté à Bourg-Péronnas. Comment as-tu vécu l’enchaînement des matchs avec les pros ?

C’était difficile : première année en Ligue 2, un championnat avec beaucoup de duels, de contacts… Je jouais dans une équipe en manque de confiance, on enchaînait les défaites (18ème, Bourg-Péronnas est descendu en National).

  • Après avoir joué les matchs de préparation avec Lyon cet été, tu es prêté à Troyes. Comment te sens-tu dans cette nouvelle équipe ?

Je me sens très bien ! Avant mon arrivée, le coach me disait au téléphone qu’il allait me faire jouer. Après avoir signé mon contrat, je suis parti en sélection. A mon retour, j’ai directement été titulaire et j’ai fait un bon match. Quand tu joues rapidement, c’est plus facile.

  • La montée, tu y crois ?

C’est possible si on arrive à maintenir de la rigueur à tous les matchs. En Ligue 2, si tu gagnes 3-4 matchs, tu montes vite au classement.

La veille, j’étais sur un plateau télé à Troyes et je me faisais un peu chambrer. Alors je leur ai dit : “ne vous inquiétez pas, ça va arriver”. Je ne me suis pas trompé !

  • Chez Benchr, on donne la parole aux supporters. Quelle relation as-tu avec les Troyens ?

À chaque match, ils sont à fond derrière nous, même à l’extérieur. Après les entraînements, j’essaie d’être cool avec eux pour les remercier de leur soutien. Encore aujourd’hui (2 novembre) en sortant du centre, j’ai bien été “caressé” par deux supporters (rires).

Pariez, évaluez les rencontres de votre équipe et tentez de gagner de nombreux cadeaux en téléchargeant l’application Benchr !

bannière invitant à télécharger l'application de foot second écran benchr

Matthieu Deveze

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom