Espoirs français : les pépites d’Allemagne

0
Upamecano, Mateta et Diallo : 3 espoirs français de Bundesliga.
Upamecano, Mateta et Diallo : 3 espoirs français de Bundesliga.

Du pur expert au plus ignare des Footix, tout le monde connaît le nom des Français champions du monde. Et la relève ? Si Mbappé, Pavard, Dembélé ou encore Hernandez ont déjà goûté au prestige des “A”, d’autres aiguisent leurs canines dans les grands championnats européens. Focus sur 3 espoirs français de Bundesliga.

Dayot Upamecano : le nouveau Koulibaly ?

Formé en France, débuts pros à l’étranger

A 20 ans, Dayot Upamecano a déjà un palmarès bien garni. Le défenseur central est notamment champion d’Autriche et a remporté une Coupe nationale avec Salzbourg en 2016. Avec Leipzig, il est vice-champion de Bundesliga l’année suivante. Formé à Valenciennes, le natif d’Evreux rejoint les U16 français en 2014 puis connaît une “progression constante et fulgurante“, explique Jean-Claude Giuntini, son ex-sélectionneur. Discret voire timide lors de son arrivée en Bleu, il gagne en confiance et en maturité pour devenir l’un des leaders du groupe. Animé par un état d’esprit irréprochable, il “se donne toujours à fond pour l’équipe et apporte beaucoup de solidité et de sérénité défensive”, témoigne Timothé Cognat, son ex-capitaine. Upamecano joue ses premiers matchs pros avec Salzbourg en juillet 2015, avant de rejoindre Leipzig en janvier 2017.

“Futur meilleur joueur du monde à son poste” ?

Il explose outre-Rhin, surtout la saison dernière où il découvre la Ligue des champions et dispute 23 matchs de Bundesliga. Son coach de l’époque, Ralph Hasenhüttl, le considère comme “l’un des futurs meilleurs joueurs du monde à son poste”. Sur le terrain, le Français a un profil assez similaire au défenseur napolitain Kalidou Koulibaly. Il se distingue par son assurance dans les duels, sa capacité à anticiper et à récupérer le ballon dans les pieds adverses. Symbole de la philosophie du club qui consiste à faire éclore de jeunes talents, Dayot Upamecano a tout pour devenir le nouveau roc de la défense française.

Jean-Philippe Mateta : un vrai diesel

Des débuts en pointillé en Allemagne

La petite histoire retiendra que son premier but avec les Espoirs était entaché d’un hors-jeu. Peu importe, Jean-Philippe Mateta (21 ans) a inscrit face à la Croatie (2-2) son 3ème but en 3 matchs, toutes compétitions confondues. Après un début de saison délicat avec Mayence (1 but en 9 journées), l’avant-centre a mis la machine en route. De quoi rassurer le club allemand, qui a déboursé pas moins de 8 millions d’euros – plus 2 en cas d’éventuelle revente – pour le recruter cet été.

2ème meilleur buteur de Ligue 2 la saison dernière

Avant de découvrir la Bundesliga, le natif de Clamart a enfiler les buts comme des perles avec le Havre (17) et finit 2ème meilleur buteur de Ligue 2 la saison dernière. Il était alors prêté par Lyon, où il n’aura pas marqué les esprits : 3 petits matchs joués en une saison. Rapide, technique, puissant et à l’aise des deux pieds, le joueur formé à Châteauroux semble avoir trouvé la bonne dynamique depuis son départ des Gones. Il devra confirmer au haut niveau avant de devenir le nouveau numéro 9 des Bleus.

La fulgurante ascension d’Abdou Diallo

Recalé par Leonardo Jardim

Formé à Monaco, le défenseur Abdou Diallo (22 ans) débute chez les pros en décembre 2014. Peu utilisé par Jardim, il est prêté l’été suivant au club belge de Zulte-Warengen, où il s’impose comme titulaire indiscutable. À son retour en Principauté, il est sacré champion de France avec 5 petits matchs disputés. Afin de bénéficier de plus de temps de jeu, le Bleuet s’envole pour Mayence durant l’été 2017. Dans une équipe en difficulté – 14ème à l’issue de la saison -, il se démarque grâce à ses qualités défensives et techniques qui lui permettent d’évoluer en défense centrale ou sur le côté gauche. C’est d’ailleurs sur ce couloir qu’il réalise un match gigantesque à Dortmund, où son club s’impose 2-1 en Bundesliga. Élu Homme du Match, il finit aussi 1er du Top Benchr.

Choyé par Lucien Favre

Des performances qui suscitent l’intérêt de nombreuses écuries européennes, dont l’OL cet été. Mais Abdou Diallo choisit les jaune et noir du Français Lucien Favre, avec lequel il souhaite “progresser techniquement et tactiquement”. Pilier du BVB (11 titularisations), il enchaîne les grosses performances, notamment en Ligue des champions. Appelé pour la première fois chez les Espoirs en novembre 2015, le jeune défenseur en est aujourd’hui à 60 sélections. Il pourrait avoir prochainement sa chance dans une défense française qui se cherche encore.

Pariez, évaluez les rencontres de votre équipe et tentez de gagner de nombreux cadeaux en téléchargeant l’application Benchr !

bannière invitant à télécharger l'application de foot second écran benchr

Loris Piessens et Matthieu Deveze

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom