Espoirs français : les pépites de Premier League

0
3 espoirs français de Premier League
3 espoirs français de Premier League

Du pur expert au plus ignare des Footix, tout le monde connaît le nom des Français champions du monde. Et la relève ? Si MbappéPavard, Dembélé ou encore Hernandez ont déjà goûté au prestige des “A”, d’autres aiguisent leurs canines dans les grands championnats européens. Focus sur 3 espoirs français de Premier League.

Matteo Guendouzi, le nouveau Frenchie d’Arsenal

Les Bleus sinon rien

Né d’une mère française et d’un père franco-marocain, Matteo Guendouzi (19 ans) est convoité par la sélection marocaine d’Hervé Renard depuis un certain temps. Cependant, le natif de Poissy évolue en Bleu depuis tout petit et ne compte pas s’arrêter là : « mon objectif a toujours été l’équipe de France », a-t-il déclaré après le match amical face à l’Espagne (1-1). Le milieu d’Arsenal est un exemple de précocité dans le monde du football. Joueur du PSG entre 2005 et 2014, il décide de rejoindre Lorient pour terminer sa formation.

De Lorient à Arsenal

A 17 ans, il fait ses débuts en Ligue 1 avec les Merlus et y dispute 8 matchs. Mais les Bretons sont relégués en deuxième division, ce qui permet à Guendouzi de bénéficier d’un temps de jeu plus important. Sa tignasse et ses longues guiboles font l’unanimité. Les recruteurs d’Arsenal ne mettent pas longtemps à se positionner sur la pépite, qui signe à Londres pour 8 millions d’euros cet été. Avec un volume de jeu énorme, une grande qualité technique et un jeu de passe clairvoyant, le joueur de 19 ans n’a pas mis longtemps à se mettre les fans des Gunners dans la poche. Elu meilleur joueur du mois d’août par ces derniers, il s’est imposé comme un joueur clé de l’effectif d’Unai Emery.

3 espoirs français de Premier League

Issa Diop : un “monstre” selon Mourinho

Champion d’Europe avec Mbappé

Le 28 novembre 2015, Issa Diop (21 ans) est titulaire en défense centrale pour sa première en Ligue 1 avec Toulouse. Un premier match de rêve pour le Français, élu Homme de la rencontre. Dès lors, tout s’enchaîne pour le natif de la ville rose. A 18 ans, il participe à 21 matchs de championnat dès sa première saison. Aux côtés des Mbappé, Harit et consorts, il remporte le Championnat d’Europe U19 et inscrit un but en finale face à l’Italie (4-0). Sur sa lancée, Diop confirme avec pas moins de 72 matchs joués avec les Violets lors des deux saisons suivantes. A l’issue de la troisième, il s’envole vers West Ham contre 25 millions d’euros.

Un poisson dans l’eau outre-Manche

Grâce à ses qualités défensives et physiques, le néo-Londonien s’adapte rapidement dans l’équipe dirigée par Manuel Pellegrini avec 10 titularisations en 12 matchs de Premier League. Ses performances outre-Manche impressionnent : « Issa Diop est un monstre, il a dominé tous les duels », déclare notamment José Mourinho après la défaite de son équipe face aux Hammers. Celui qui a joué dans toutes les catégories jeunes en équipe de France (42 sélections) n’a pas encore goûté aux joies des “A”. Mais au vu des faiblesses défensives des Bleus, Issa Diop pourrait rapidement s’y frayer un chemin…

Adama Diakhaby, le globe-trotteur

Un tour d’Europe infructueux

Formé à Caen, Adama Diakhaby (22 ans) évolue depuis cet été en Premier League, à Huddersfield. Un club en difficulté (19e), dans lequel l’attaquant a du mal à exprimer l’étendue de son talent : aucun but en sept matchs disputés. Pourtant, le Corse connaît l’Angleterre, où il a effectué un essai à Tottenham, en 2015. Une année où Diakhaby a écumé de nombreux clubs européens : l’AS Rome, Munich 1860, le FC Sion et Tottenham, donc. Mais aucun n’a souhaité s’acquitter d’une indemnité de formation de 500 000 euros pour le recruter.

Rennes à la rescousse

En 2015, il convainc Rennes et y paraphe un contrat amateur. Le natif d’Ajaccio séduit l’entraîneur de l’équipe réserve, Julien Stéphan, qui décèle chez lui « un potentiel important dans le dribble et l’élimination. » Il signe un contrat professionnel en juillet 2016 et fait ses débuts en Ligue 1 face à l’OGC Nice. Son entraîneur, Christian Gourcuff, voit en lui « un joueur très brut, qui joue quand il a le ballon dans les pieds. » Après une saison moyenne en Bretagne, 2017 aurait dû être l’année de la confirmation pour l’attaquant. Transféré à Monaco, il n’inscrit que trois buts en trente matchs. Il est néanmoins appelé chez les Espoirs et participe à la victoire face à l’Albanie (3-0), le 5 juin en amical. S’il veut s’imposer en Angleterre et taper dans l’oeil de Deschamps, Diakhaby doit progresser à la finition, mais aussi dans « l’anticipation et les déplacements », note Christian Gourcuff.

Pariez, évaluez les rencontres de votre équipe et tentez de gagner de nombreux cadeaux en téléchargeant l’application Benchr !

bannière invitant à télécharger l'application de foot second écran benchr

Loris Piessens et Matthieu Deveze

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom