Les pépites du Mondial #1 : Aleksandr Golovin

2

Pays organisateur du Mondial pour la première fois de son histoire, la Russie va participer à sa dixième Coupe du Monde. Devant son public, les russes seront motivés pour créer la surprise et rendre fier tout un pays.

Depuis l’annonce de l’organisation du Mondial en Russie, la Fédération n’a cessé de changer de sélectionneur. Une situation rendue instable depuis le licenciement de Fabio Capello, sur qui reposaient les espoirs d’un tournoi réussi. Aujourd’hui, c’est l’ancien gardien de but de l’URSS Stanislav Cherchesov qui a pris les reines de la sélection depuis l’Euro 2016.

Avec un effectif rajeuni, la Sbornaya (surnom de l’équipe) pourra tout de même compter sur quelques cadres comme I. Akinfeev, Y. Zhirkov ou encore le buteur F. Smolov pour faire briller leur équipe. Si les autres joueurs sont majoritairement méconnus en France, l’un deux pourrait exploser et se faire un nom durant le tournoi, et il s’agit d’Aleksandr Golovin. Le mileu de terrain du CSKA Moscou aura 22 lors de la compétition. Véritable plaque tournante de son club quart de finaliste en Europa League, le jeune russe possède des qualités techniques élevées qu’il a déjà prouvé par une victoire finale en Championnat d’Europe des moins de 17 ans, et une finale dans cette même compétition avec les moins de 19 ans. Il tape dans l’œil du public lors de sa première apparition avec les A, en inscrivant son premier but.

Installé au milieu de terrain aux côtés d’Alan Dzagoev en club comme en sélection, Golovin a marqué à 6 reprises et délivré 3 passes décisives cette saison, en 33 matchs toutes compétitions confondues. S’il n’est pas encore assez décisif au niveau des statistiques, son importance dans le jeu grandit avec le temps. Le moscovite aime jouer en passes courtes (82,5% de passes réussies en moyenne cette saison), débouchant régulièrement sur des actions clés, et obtient de nombreuses fautes dues à sa très bonne qualité technique. Et s’il aime tenir le ballon et le beau jeu, il n’est tout de même pas avare d’efforts défensifs.

Instable tant dans ses résultats que dans ses prestations, la Russie devra compter sur un Golovin en très grande forme et qui aura à cœur de montrer sa valeur au monde du football pour espérer passer la phase de poules.

Yan Houdry

Épisode suivant: Achraf Hakimi

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom