Les pépites du Mondial #2 : Achraf Hakimi

3

Si son nom ne vous dit rien, Achraf Hakimi a pourtant effectué quelques apparitions avec l’équipe professionnelle du Real Madrid. A seulement 19 ans, l’arrière droit marocain est déjà titulaire avec sa sélection. A quelques mois du Mondial, on vous explique pourquoi il est l’un des joueurs à suivre durant la compétition.

La confiance de Zidane

Hakimi a pris part à 12 rencontres du Real Madrid cette saison, dont 9 en tant que titulaire. Si Carvajal semble pour l’instant indétrônable, Zinédine Zidane a bien fait comprendre à son joueur qu’il compte sur lui, et que son temps de jeu augmentera au fil des mois. Si la preuve d’une confiance de l’ancien international français est appliquée sur le terrain, elle l’est aussi auprès des médias devant lesquels, Zidane n’hésite pas de mettre en avant les performances de son protégé. «Achraf a très bien joué. On n’avait pas l’impression qu’il s’agissait de son premier match à Bernabeu. Et ça, c’est intéressant parce que ça prouve bien qu’il est dans l’esprit. Il a bien joué, il a fait un match sérieux. Ça veut dire que je peux compter sur lui». (Real Madrid 2-0 Espanyol Barcelone, 1er octobre 2017).

Un caractère trempé

Après la dernière série de matchs amicaux, Hakimi a donné une interview au journal Marca en vu du Mondial. Il affirme ne pas craindre l’Espagne, et a confiance en son équipe pour réussir à passer la phase de poule. Malgré son jeune âge, Hakimi n’a pas froid aux yeux. Il est l’image de la nouvelle génération de latéraux, qui aiment dribbler, sont très offensifs et veulent participer au jeu collectif de l’équipe. Si Zidane lui donne tant de confiance, il pourrait arriver à la Coupe du Monde à bloc, prêt à faire de lui un nouveau phénomène du football.

Dans un groupe corsé composé du favori espagnol, Hakimi et son équipe tenteront de rivaliser avec le Portugal de Cristiano Ronaldo afin de décrocher un billet pour la phase finale du Mondial.

Yan Houdry

Épisode précédent: Aleksandr Golovin

Épisode suivant: Ismaila Sarr

3 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom