Les pépites du Mondial #3 : Ismaila Sarr

2

Deuxième recrue la plus chère de l’histoire du Stade Rennais, Ismaila Sarr sera la pépite sénégalaise à surveiller durant ce mondial. Outre les Sadio Mané, Keita Baldé ou encore l’inusable Moussa Sow, les Lions de la Téranga pourront aussi compter sur le Rennais, un joueur polyvalent, rapide et surtout très technique.

Revenu sur le devant de la scène après son incroyable parcours en 2002, le Sénégal fait son retour avec une armada offensive redoutable. Parmi cette armada figure un joueur connu de la Ligue 1, Ismaila Sarr. Ce joueur arrivé à Rennes en provenance du FC Metz pour 17 millions d’euros a déjà montré de bien belles qualités malgré ses 3 mois et demi d’absence sur blessure. A titre comparatif, Sarr est une style de Sadio Mané, très rapide, très technique et donc très difficile à contenir pour les défenseurs, en témoignent ses statistiques : en moyenne, Sarr obtient une faute par dribble tenté (3 par match en moyenne).

« On me l’a présenté comme un avant-centre. Personnellement, j’ai rapidement estimé qu’il exploitait mieux ses qualités sur les côtés, et notamment le couloir droit. Il va très vite et il a la capacité à prendre les espaces. Sans être immense (1,80 m) ni volumineux, il a un très gros potentiel physique. Ismaïla a encore une belle marge de progression. Car même s’il a marqué cinq buts la saison dernière (en 33 matchs, ndlr), il peut s’améliorer dans le dernier geste, que ce soit devant le but ou dans la dernière passe », résume Olivier Perrin, son ancien entraîneur à Génération Foot.

Ismaila Sarr est un joueur complet, préférant évoluer sur le côté gauche mais dont les qualités lui permettent aussi de jouer en pointe ou sur l’aile droite. Après une première saison réussie en Ligue 1, à Metz -alors promu cette saison là- où il marque à 5 reprises en 35 matchs, il signe cet été au Stade Rennais, où il est auteur de 5 buts et 3 passes décisives en 28 matchs.

Si ses statistiques ne sont pas encore impressionnantes, Sarr a surtout la capacité de dynamiter une défense par sa vitesse et ses dribbles. Malgré plusieurs points d’amélioration comme la finition et le jeu sans ballon, il est le style de joueur parfait face à des équipes qui jouent haut et laissent des espaces dans lesquels il peut s’y engouffrer, et face à la Colombie ou encore la Pologne, Ismaila Sarr sera un joueur à suivre très attentivement.

C’est donc après une saison au goût amer due à sa grave blessure qu’Ismaila Sarr va entamer la Coupe du Monde. A 20 ans, il aura la volonté et l’occasion de montrer toutes ses qualités au Monde entier, et aux côtés de stars comme Mané ou Sow, cela pourrait faire très mal.

Yan Houdry

Épisode précédent: Achraf Hakimi

Épisode suivant: Andrija Zivkovic

2 Commentaires

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom