Liverpool-PSG : l’échec parisien vu par nos Benchrs

1
analyse de la déroute parisienne contre les reds de liverpool

Réveil gueule de bois. Le PSG s’est incliné hier 3-2 à Anfield à l’issue d’un match où les Parisiens ont été dominés par des Reds mieux organisés et plus volontaires. Avant le coup d’envoi, 87,5% des Benchrs croyaient pourtant à une victoire parisienne. Focus sur les trois causes principales d’une telle déroute.

J. Bernat à la dérive.

Attention, J. Bernat n’est pas l’unique responsable du naufrage et c’est bien l’ensemble de l’effectif parisien qui est passé à côté de son sujet hier soir. Toutefois, les Benchrs ont pointé du doigt les difficultés rencontrées par le latéral espagnol sur son couloir gauche. Il est le joueur parisien à avoir reçu le moins de likes et le deuxième à comptabiliser le plus de dislikes, derrière K. Mbappe. Vous êtes même 86% à l’avoir trouvé complètement à côté de la plaque pour sa deuxième titularisation. Coupable d’une faute sur G. Wijnaldum qui offrit un penalty à Liverpool (2-0), J. Bernat devra élever son niveau de jeu s’il veut s’imposer dans la capitale.

K. Mbappe peu concerné.

Certes, K. Mbappe a inscrit le but de l’égalisation (2-2) et faillit ramener le point du hold-up à son équipe. Mais l’attaquant de 19 ans a surtout été inexistant et a perdu un ballon aux abords de sa surface, à la 91ème, en voulant dribbler alors que tout Paris hurlait au dégagement en touche. Une perte de balle à l’origine du but de R. Firmino… Voilà pourquoi les Benchrs lui ont distribué plus de dislikes qu’à n’importe quel autre joueur parisien.

focus mbappé

Verratti suspendu, une sentinelle à l’agonie.

A la 40ème minute de jeu, alors que Liverpool menait 2-0, on vous a demandé ce qui manquait au PSG afin de renverser la situation. Le résultat fut sans appel : M. Verratti pour 44% d’entre vous. Avec sa sérénité, sa technique et sa vision du jeu, l’Italien est LE joueur qui aurait pu apporter ce liant entre le milieu et l’attaque. Mais ne pouvant pas compter sur le joueur de 25 ans – il était suspendu suite à un carton rouge reçu en mars lors du 8e de finale retour face au Real Madrid – T. Tuchel avait encore choisi de titulariser Marquinhos en n°6, ce qui n’a pas séduit les Benchrs, qui lui ont attribué seulement un like de plus qu’à J. Bernat.

Matthieu Deveze

1 COMMENTAIRE

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom