Pour vous, ces trois Marseillais ont été parfaits !

0
les meilleurs marseillais de la rencontre

J. Amavi, H. Sakai et M. Lopez n’ont pas marqué ni délivré de passes décisives face à Guingamp, hier soir. Néanmoins, ils ont réalisé selon vous le match parfait : aucun Benchr ne leur a attribué le moindre pouce rouge ! Focus sur les trois Marseillais de l’ombre que vous avez mis en lumière ce week-end.

J. Amavi, son meilleur match en 2018

Enfin une prestation digne de ce nom ! Après des débuts tonitruants avec l’OM la saison dernière, J. Amavi peinait à retrouver son meilleur niveau depuis une déchirure musculaire survenue à l’entraînement au mois de janvier. Mais face à Guingamp, l’ancien Niçois a semblé au top de sa forme physique. Agressif, rapide et à l’aise techniquement, il a livré une bonne copie sur le plan défensif comme sur le plan offensif. Avec trois interceptions et deux tacles réussis, il a coupé de nombreuses trajectoires pour soulager son équipe et se projeter vers l’avant. Un match rassurant pour J. Amavi, seul latéral gauche de métier au sein de l’effectif marseillais.

91,7

Le pourcentage de passes réussies par J. Amavi. Solide pour un latéral.

H. Sakai, l’éloge de la régularité

Hier soir, H. Sakai a encore sorti les tripes pour proposer sans cesse des solutions à ses coéquipiers, surtout en première période où il fut le seul Marseillais à surnager et à dynamiser l’attaque de son équipe. Sur son côté droit, il s’est montré dangereux en adressant de bons centres à K. Mitrolou. Après un une-deux avec F. Thauvin, le Japonais a trouvé le Grec qui expédia se reprise de volée dans les tribunes du Vélodrome. Puis sur un nouveau débordement, il déposa le ballon sur la tête de son avant-centre, pas loin de tromper K. Johnsson à la demi-heure de jeu. Sans broncher, le guerrier nippon enchaîne les prestations rassurantes après son match médiocre à Nîmes et confirme qu’il est une valeur sûre de l’effectif marseillais.

2

Le nombre d’occasions crées par H. Sakai, joueur le plus remuant en première période.

M. Lopez, la rentrée salvatrice

Au micro de L. Paganelli à la fin du match, M. Lopez la joue modeste : “je n’aime pas me lancer des fleurs”. Pourtant, sa rentrée en jeu en seconde période a fait un bien fou aux Marseillais. Face à des Guingampais très disciplinés et regroupés en défense, Marseille fut inoffensif dans le premier acte. A la mi-temps, R. Garcia poussa une bonne gueulante et décida de remplacer L. Ocampos par M. Lopez. Grâce à sa disponibilité, sa créativité et ses qualités techniques, le joueur de 20 ans a fluidifié et équilibré le jeu marseillais. Véritable plaque tournante de l’équipe, il permit à D. Payet et F. Thauvin de jouir d’une plus grande liberté sur le terrain et de se montrer décisifs. Avec notamment 93% de passes réussies, M. Lopez a réalisé une performance XXL qui contraste avec la pâle copie rendue par L. Ocampos.

70

Le nombre de ballons touchés par M. Lopez. C’est plus que n’importe quel joueur en seconde période.

Rendez-vous sur l’application Benchr pour analysez les rencontres et évaluer les joueurs et les équipes !

Matthieu Deveze

LAISSER UN COMMENTAIRE

Veuillez entrer votre commentaire
Veuillez entrer votre nom